communaute-renouveau-fcgb

communaute-renouveau-fcgb

"Je pensais que c'était plus grave que ça ?"...

« Ecoutez, je suis très surpris et en même temps confiant. Il parait que nous sommes la deuxième équipe à domicile, vous me l’avez appris l’autre jour. […] je pensais que c’était (N.d.A. : la situation) plus grave que ça (SIC). »

(Interview d'après match Girondins-Rubin Kazan (10/12/2015) – J-L.TRIAUD - Girondins TV)

 

Le président TRIAUD pensait que « la situation était plus grave que ça ? »!?!! ... On se demande bien pourquoi les supporters s'inquiètent alors ! Pour moi, c'est une insulte de plus, encore une et une nouvelle fois inacceptable car celle-ci ne vise ni plus ni moins que l'intelligence des supporters !

 

MAIS COMMENT PEUT-ON DECEMMENT TENIR DE TELS PROPOS LORSQUE L'ON EST PRESIDENT D'UN CLUB HISTORIQUE TEL QUE « LES GIRONDINS » ?

Qui plus est dans la situation et le contexte du moment.

Il est évident que ce ne sont pas les journalistes de la Pravda de GIRONDINS TV qui allaient le reprendre mais tout de même ! Je rapproche cette déclaration de la ballade avec « Serge le lama » à Lescure, vous vous souvenez ? Un grand moment de honte pour nous tous... Et bien cette déclaration ne volait pas bien plus haut. Vraiment affligeant et consternant tout à la fois ! Du grand « TRIAUD » quoi.

 

Sombre pitrerie pathétique que cette caricature de président.

Il n'hésite pas à mélanger pêle-mêle Championnat, Coupe d'Europe... Mais c'est absolument n'importe quoi !

Où est la pertinence du propos après un match d'Europa Ligue ? Qui plus est une élimination en Phase de groupes, sans AUCUNE VICTOIRE en 6 matchs ?

 

Quant au Championnat - qui est une autre compétition (je le rappelle pour le président TRIAUD) - les Girondins sont effectivement la troisième équipe à domicile (et non deuxième) après le PSG et Saint-Etienne. Mais surtout Bordeaux est la 18EME EQUIPE A L'EXTERIEUR... Seulement il semble que cette statistique n'a curieusement pas retenu l'attention - décidément très sélective - du président.

 

Alors puisque le seul intérêt du dernier match européen était éventuellement (mais là encore ce fut peine perdue) de sauver ce qui nous restait d'honneur - je vous propose un petit rappel des « performances » sous la présidence TRIAUD en Coupe d'Europe et en Championnat. Histoire de remettre un peu les pendules à l'heure et de ne pas laisser seul le président s'exprimer. Surtout pour dire de telle aberrations.

Voici donc les bilans :

 

 

 

I ) Le bilan de la présidence TRIAUD en Championnat :

 

Une 7ème place de moyenne sur 18 années de présidence. Dont une place de 16ème saison 1995-1996 et deux saisons successives, 2003-04 et 2004-05, respectivement à la 12ème et 13ème place (!)

 

Palmarès de TRIAUD à la tête du FCGB en 18 saisons :

  • 2 titres de champion de France (1998-99 et 2008-09) (3 sous l'ère BEZ en SEULEMENT 13 SAISONS de présidence).

  • 2 fois vice-champion de France (2005-06 et 2007-08) (3 sous l'ère BEZ).

  • 1 Coupe de France (2012-13) (2 sous l'ère BEZ).

  • 3 Coupes de la Ligue (2001-02, 2006-07, 2008-09) (n'existait pas période « BEZ »).

  • 2 Trophées des champions (2008 et 2009) (1 intitulé Challenge des champions période « BEZ »).

 

Pour juger de ce bilan je vous rappelle que sur les 13 années de présidence de Monsieur Claude BEZ le club se situa à une très belle 4ème place de moyenne en Championnat. Dont 8 saisons consécutives de 1980-81 à 1987-88, sans descendre sous la 4ème place et en gagnant de surcroît 3 titres de Champions de France dont 2 consécutifs en 1983-84 et 1984-85.

 

C'est d'ailleurs à ce moment de leur histoire, et alors que le football bordelais dominait en France et portait haut nos couleurs en Europe, que le Président Claude BEZ inventa les droits TV. Dont profitent encore aujourd'hui avec avidité le président TRIAUD et son comparse, Monsieur De TAVERNOST.

 

Alors que l'on ne me dise pas qu'il ne sert à rien de comparer les deux périodes au prétexte que les époques ne sont pas les mêmes, que les contextes ne sont pas comparables etc, etc, etc... Tous ces arguties sont stupides, infondées et même fallacieuses. Pourquoi ? Simplement parce que ne pas vouloir comparer la situation actuelle du club à son passé le plus glorieux revient à renoncer à l'espoir de le voir évoluer et se satisfaire de sa lente déchéance sans mot dire.

 

Couper le club de son histoire, le « dévitaliser » n'est certainement pas la meilleure façon de lui rendre hommage ni de lui offrir une chance d'aller mieux. Refuser l'histoire, c'est aussi faire le jeu de la direction actuelle et singulièrement du président TRIAUD qui refuse la comparaison tant il sait pertinemment que son bilan ne la supporte pas en données brutes. Sénèque disait : « Le passé doit conseiller l'avenir ». En effet il est parfois nécessaire de revenir aux sources de la légende pour préserver la flamme et l'espoir de la voir revivre un jour. Plus lumineuse et glorieuse encore.

 

 

II ) Le bilan de la présidence TRIAUD en Coupe de France :

 

Il aura fallu 18 ans au président TRIAUD pour « remporter » ce trophée. Qui plus est pour se faire éliminer piteusement dès la saison suivante par une équipe de... 5ème division !

 

Dans le détail, voici un récapitulatif du « palmarès » des Girondins sous la présidence TRIAUD au fil de quelques dates et autant d'éliminations, plus humiliantes les unes que les autres :

 

 

III ) Le bilan de la présidence TRIAUD en Coupes d'Europe :

 

Sous l'ère TRIAUD le FCGB s'est qualifié :

  • En Ligue des champions :

    seulement 4 fois en 19 ans (1999-00, 2006-07, 2008-09, 2009-10) pour un club dont le président TRIAUD affirmait encore en 2010 qu'il ambitionnait d'être durablement dans le top 10 européen !

  • En Coupe de l'UEFA et la Ligue Europa :

    10 fois en 19 ans (2000-01, 2001-02, 2002-03, 2003-04, 2006-07, 2007-08, 2008-09, 2012-13, 2013-14, 2015-16)

 

Le bilan global des Girondins en Coupes d'Europe sous TRIAUD est de :

  • 33% de matchs gagnés

  • 29% de matchs perdus

  • 38% de matchs nuls

 

Le bilan global des Girondins en Coupes d'Europe sous la Présidence de Monsieur Claude BEZ est de :

  • 48% de matchs gagnés (soit +15% de performance dans les résultats)

  • 25% de matchs perdus

  • 27% de matchs nuls

dont la prestigieuse Coupe des Clubs champions et Ligue des champions (depuis le 01/08/2012) :

  • 3 fois en 13 ans sous la Présidence BEZ (1984-85, 1985-86, 1987-88)

(seulement 4 fois en 19 ans sous la présidence TRIAUD).

 

Dans le détail des performances, on peut noter que l'écart des deux générations se creuse encore davantage :

Girondins version TRIAUD C1 élimination :

  • 2ème tour (1999/00)

  • 1er tour 2006/07

  • 1er tour 2008/09

  • ¼ finale 2009/10

     

Girondins version BEZ C1 élimination :

  • ½ finale 1984/85

  • 1/32 finale 1985/86

  • ¼ finale 1987/88

 

C'est certainement pourquoi la vitrine des trophées acquis sous la Présidence de Monsieur Claude BEZ offre au FCGB deux de ses plus beaux joyaux : tout simplement deux des trois meilleures performances de son histoire en Coupe d'Europe (la troisième étant bien sûr la Finale de la Coupe de l'UEFA en 1996, alors que Monsieur Alain AFFLELOU était encore Président, perdue face au Bayern de Munich (2-0 et 3-1) :

  • En 1985 avec la fameuse demi-finale de la Coupe des Clubs champions face à la Juventus de Turin (3-0 et 0-2)

  • En 1987 avec une demi-finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe face au Locomotiv de Leipzig (0-1 et 1-0)

 

Ainsi - avec de si faibles statistiques - le club des Girondins de TRIAUD n'est désormais plus que le 6ème club Français au classement FIFA saison 2015/16, avec un indice qui le situe à la 72ème place ! (derrière l'AS Monaco sur le plan national). Pour info le club était encore 29ème et 2ème club français derrière L'OL saison 2005/06. Une chute vertigineuse au classement des meilleurs clubs européens... Et la situation a bien peu de chance de s'améliorer prochainement. Et cela dans l'indifférence quasi-générale des observateurs !

 

Parmi les faits majeurs des campagnes européennes des Girondins sous la présidence TRIAUD, on retiendra de terribles affronts tels que la plus sévère défaite jamais enregistrée en Coupe d'Europe dans l'histoire des Girondins contre Parme AC match perdu 6 à 0 ; ainsi que le le 4-0 encaissé contre Chelsea ; ou bien l'élimination directe en phase de groupes en 2013/14 « agrémentée » de la première défaite à domicile de l'histoire du FCGB face à un club Israélien en Coupe d'Europe (Maccabi Tel Aviv).

D'ailleurs sans nul doute, la saison 2013/14 peut-elle être considérée comme la plus « aboutie » en Coupe d'Europe de toute la présidence TRIAUD. Ridicules de la première à la dernière journée en phase de groupes de ce pathétique simulacre de parcours européen, le club des Girondins démontre cette saison là l'étendue des dégâts occasionnés sur une équipe professionnelle par une présidence bénévole menant une politique sportive illisible, évasive et inconsistante, tout autant qu'un management indigne d'une équipe à l'histoire si prestigieuse.

 

Il est certain que les résultats de ces dernières années en Coupe d'Europe, au delà de l'image du Club qui pâti indiscutablement de ces écarts de conduite, auront surtout de très lourdes incidences sur l'indice UEFA des club français pour les prochaines saisons.

 

 

 

IV ) Quelques statistiques :

 

Parlant des errements de la gestion du président TRIAUD et de ses conséquences très directes sur le club, son prestige et sa valeur – tant financière que sportive - j'avais d'ailleurs relevé les quelques statistiques suivantes pour l'occasion de la première réunion publique de présentation du projet d'association d'actionnariat populaire que je présidais en octobre 2014 à Bordeaux. Je vous les livre en vrac :

 

  • Le FCGB était classé 9ème des affluences à domicile de la Ligue 1 pour la saison 2013/14 par la LFP avec 18833 spectateur (pour une enceinte de 34694 places) Ce qui représente un taux de remplissage de 54,3% de la capacité du stade, et qui fait des Girondins le 18ème club sur les 20 clubs que compte la Ligue 1 au classement des affluences à domicile pour cette saison 2013/2014 !

  • Aussi le FCGB a vu son nombre d'abonnés s'écrouler littéralement passant de 15000 saison post-titre 2009/10 à... 7200 (!) la saison 2013/14 Soit moins d'abonnés que dans d'autres clubs tels Guingamps ou valenciennes... Près de la moitie des abonnés perdus en quatre saisons seulement... (La moyenne devrait être meilleure cette année pour cause d' « effet Nouveau Stade ».)

  • Pour 2013/14 Les Girondins occupaient la 13ème place du classement des clubs de Ligue 1 du nombre d'abonnés par club.

  • Le 15 avril 2014 la DNCG publiait son classement annuel relatif à la santé financière des clubs professionnels de Ligue 1. Le constat est édifiant : le club des Girondins se classe 19ème et avant dernier, avec un déficit de – 7,7 millions d'euros sur l'exercice 2012/13. Ou autrement dit, le FCGB est le deuxième club le plus déficitaire de la Ligue 1 sur cette période...

  • Rappelons qu'en l'espace d'une saison sportive et donc entre les exercices comptables 2010/11 et 2011/12, le déficit du Club avait doublé passant de 7,08 millions d'euros à 14,287 millions d'euros !

 

Pour faire la démonstration de l'état de perdition de notre club, j'avoue que je n'ai pas fait l'effort d'actualiser ces statistiques. Tout simplement car la plupart d'entre-elles sont dors et déjà connues cette saison pour être équivalentes ou même encore pires. C'est le cas du taux de remplissage du Nouveau Stade notamment. Mais aussi du déficit structurel, qui doit encore actuellement avoisiner à minima les 10 ou 12 millions d'euros...

 

Parlant du stade d'ailleurs, l'entrée du public dans cette nouvelle enceinte – mais est-il nécessaire de le préciser – est un NOUVEL et CUISANT ECHEC personnel pour le président TRIAUD qui n'aura pas su, une fois de plus, se montrer à la hauteur de ses responsabilités. Souhaitons que les relations entre le club et ses supporters se normalisent prochainement car, à défaut, le sujet ne manquera pas d'alimenter un nouveau débat des plus sulfureux...

 

 

 

On imagine difficilement plus désolant que ces statistiques et ce rappel historique affligeant qui sonnent comme autant d'insultes pour la mémoire collective et le respect des supporters. Nostalgiques d'un temps où les Girondins faisaient leur fierté... Notez que les propos d'un président qui vous insulte en vous traitant de « faux-vrais » supporters c'est quand même bien navrant aussi ! Et que dire d'un entraîneur à peine arrivé - qui bénéficiait encore jusqu'au mois de juillet dernier d'une dérogation de la FFF pour exercer son métier d'entraîneur – et qui vient nous donner des leçons sur la manière d'être de bons supporters ?

Trop, c'est trop !

 

Mais c'est alors que l'on croyait avoir déjà tout vu et tout entendu que le président TRIAUD - jamais à court d'arguments dès qu'il s'agit de ruiner le prestige de sa fonction par des comportements ou des propos vulgaires – nous surprend encore en trouvant le moyen de rajouter l'indécence à l'outrance : lui qui « pensait la situation... plus grave que ça » (!)

 

Si, si, président TRIAUD, la situation est TRES, TROP GRAVE précisément. Beaucoup trop pour vous en tout cas, vous qui n'avez jamais apporté de solution efficace, vous qui êtes totalement dépassé par les événements et sur lesquels vous n'avez désormais PLUS AUCUN contrôle.

 

Président TRIAUD, vous êtes désabusé et atteint par la limite d'âge, alors rendez service au club : QUITTEZ-LE AU PLUS VITE !

Croyez-moi, tous les supporters (à part peut-être les meneurs des ULTRAS qui ont encore quelques intérêts personnels à préserver) vous remercierons pour cette prise de conscience... même (trop) tardive.

 

Et si vous ne le faisiez pas de votre gré - ce qui est à craindre sachant votre mentalité de cacique espagnol - souhaitons un sursaut de lucidité de l'actionnaire majoritaire M6 et votre remplacement prochain par un nouveau dirigeant passionné, ambitieux, compétent, motivé, intègre, respectueux de TOUS les supporters ; et une nouvelle équipe à l'unisson.

 

Si, si, président TRIAUD, je vous le confirme : la situation est déjà bien assez grave...

Mais c'est surtout votre présidence qui est grave. Et il y a grande urgence à AGIR !

 

Mais SANS VOUS.

 

Christian ALVAREZ.



13/12/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres