communaute-renouveau-fcgb

communaute-renouveau-fcgb

La situation actuelle du club ?... Tout un poème !

Amis supporters, je vous invite à faire le point sur la situation actuelle du club. A l'orée de cette nouvelle saison faisons un sommaire état des lieux. Et c'est en compagnie d'un prestigieux invité que je vous invite à la réflexion. En effet, guidé par les citations et récits de l'auteur de L'iliade et L'Odyssée, vous constaterez avec moi que « le Poète » Homère eut bien pu lui-même être supporter des Girondins...

 

« C’est sans honte que les mortels accusent les dieux de tous les maux.
De nous, disent-ils, vient leur peine. De nous, disent-ils, vient leur misère.
Mais ils sont en fait les seuls à blâmer. Eux et leur terrible folie. »
(Homère)

 

Tandis que l'actionnaire du FCGB, M6, dans son rapport semestriel publié il y a quelques jours, parlait de 5.6 millions d’euros de pertes pour les Girondins, Sud Ouest - dans un article volontairement réservé aux abonnés ce qui en limite nécessairement l'impact médiatique ( http://www.sudouest.fr/2015/08/09/les-clubs-vivent-au-dessus-de-leurs-moyens-2091933-8.php ) - révèle que le déficit est en fait bien plus élevé puisqu'il se chiffre en réalité à... 12 millions d'euros pour l'exercice 2014/15, soit une augmentation de 66% par rapport à la saison précédente (env 8M€ pour la saison 2013/14) !

 

« Le président de Bordeaux ne rentre pas dans le détail sur ce déficit chronique qui ronge petit à petit, saison après saison les Girondins de Bordeaux. Il le justifie simplement par les salaires des joueurs toujours plus importants. Il ne cache pas également sa difficulté a instaurer la nouvelle politique salariale avec une part fixe moins importante. Bref, Jean-Louis Triaud ne trouve pas de solution face à la concurrence pour permettre à Bordeaux de continuer d'exister dans le TOP de la L1. »

(WEBGIRONDINS .COM - http://www.webgirondins.com/actualite-Club-Triaud-12M-de-pertes-la-saison-derniere-29441.php )

 

On peut consentir contre sa volonté.” (Homère)

 

Le Haillan ressemble de plus en plus au palais du mythe grec de l'enchanteresse dépeinte par Homère dans l'Odyssée. Circé la magicienne habitait dans l’île d’Eéa, dans un palais situé au milieu d’une clairière, entouré de loups et de lions, autrefois des hommes qu'avait ensorcelés Circé. Comme un voile d'illusion, la vision offerte par l'environnement du club se confond avec l'effet magique du sortilège de transformation. Aussi le mensonge érigé en mode de pensée, les trahisons de convenance, les arrangements entre amis et, comme sur l'ile d'Eéa, l'art maîtrisé de la manipulation trônent toujours au palais du Haillan. L'inconséquence dans la gestion des finances du club aussi.

Aucune surprise donc si ce n'est une profonde consternation à voir une accélération de l'état de délabrement des finances du club. En effet le déficit structurel, non seulement n'est toujours pas résorbé depuis 2011 - malgré le départ des salaires les plus élevés (ce qui contredit la parole présidentielle) et la perte régulière de nos meilleurs joueurs – mais au contraire, en dépit du sens commun et des règles de bonne gouvernance, le déficit (et conséquemment la dette) se creuse plus rapidement saison après saison. Notamment pour cause des loyers très, trop lourds du nouveau stade, et sur lesquels le club est engagé pour les 30 longues prochaines années...

 

A mauvais payeur, mauvaises garanties.” (Homère/L'Odyssée)

 

Le fait d'être propriétaire de son nouveau stade, autorise l'Olympique Lyonnais de J-M.AULAS à envisager entre 70 et 100 millions d'euros de recettes annuelles liées à son exploitation (comme à Arsenal ou au Bayern). Le FCGB quant à lui, pour n'être que locataire, devra non seulement s'acquitter de 3,85 millions d'euros de loyer annuel pendant 30 ans à la Ville mais aussi, ne l'oublions pas, devra rembourser le prêt équivalent au « Droit d'entrée dans le Nouveau Stade » de 20 millions d'euros avancé au club par son actionnaire, le Groupe M6. Soit environ 700 000 euros par an sur la même période. La facture annuelle totale des Girondins, et ce quelle que soit la situation financière du FCGB pendant ces 30 années, sera donc de plus de 4,5 millions d'euros par an (valeur 2014) (contre moins de 250 000 euros par an auparavant pour le stade Lescure/Chaban (!) ).

Pour achever de dépeindre le tableau d'une situation pour le moins préoccupante et qui pourrait très vite échapper à tout contrôle, il convient d'ajouter que dans le même temps le budget est une nouvelle fois revu et corrigé à la baisse par l'actionnaire cette saison. Ainsi son montant sera passé de 110 millions d'euros en 2009/2010 à... 55 millions d'euros pour 2015/2016. Le recrutement et l'effectif s'en ressentent nécessairement chaque année davantage.

 

C'est par l'adresse que vaut le bûcheron, bien plus que par la force.” (Homère/L'Iliade)

 

Note pour Monsieur TRIAUD : disant cela, je veux parler de la qualité, de l'intelligence du jeu et des compétences techniques des joueurs. Pas de leur nombre, comme l'a récemment décrit le journaliste de L'EQUIPE Bernard LIONS qui fut longtemps envoyé spécial à Bordeaux ( http://www.girondins4ever.com/breves/20150810/121841-lions-rose-bordeaux-a-35-joueurs-quils-continuent-a-les-empiler ) L'armée mexicaine, l'entraîneur l'a déjà à ses côtés par l'accumulation de collaborateurs qui l'assistent (pour quels résultats?), et le président dans les bureaux avec les quelques 200 salariés (!) à ses côtés au Château. L'adresse du Haillan n'est plus seulement le siège social du club, c'est devenu un vrai foyer Sonacotra !

http://www.foot01.com/equipe/bordeaux/a-bordeaux-triaud-dit-stop-au-mercato-et-met-la-pression,183543

http://www.girondins4ever.com/breves/20150809/121559-sagnol-si-ca-ne-tenait-qua-moi-je-dirai-quil-manque-beaucoup-de-joueurs

 

Les songes ne sont pas toujours vérifiés par l'événement.” (Homère/L'Odyssée)

 

Côté recettes, le président Triaud et l'actionnaire majoritaire M6 misent sur le triplement des espaces VIP, un restaurant de 200 places aux prix prohibitifs, une grande boutique qui vend des maillots boycottés par les ULTRAMARINES ( http://www.girondins4ever.com/breves/20150809/121676-communique-les-ultramarines-boycottent-le-troisieme-maillot ), une revalorisation périodique des droits TV (dont il faut le rappeler le montant est conditionné au classement final en Championnat), un doublement des abonnements (encore un effet magique appelé « nouveau stade » qui risque de bien vite se dissiper) et une plus grande affluence aux guichets (à ne pas confondre avec la file d'attente qui prévaut à chaque match... (

http://www.girondins4ever.com/breves/20150809/121693-live-tourjours-des-problemes-de-billetterie )


Si les loges VIP sont louées par contrat sur une période de quelques années pour s'assurer d'un minimum de recettes garanti, les dirigeants du FCGB ont-ils seulement imaginé qu'une fois l'effet de nouveauté passé et toute chose étant égale par ailleurs, le public raisonnera très exactement comme il l'a toujours fait ces dernières années. Il est en effet vraisemblable que le grand public des supporters n'investira uniquement - d'autant que les tarifs sont plus élevés et les sorties de stade toujours aussi pénibles ( http://www.sudouest.fr/2015/08/10/a-l-arret-comme-l-equipe-2092670-2921.php ) - que si il a la garantie d'un réel projet sportif et collectif ambitieux et si il a quelque assurance d'assister régulièrement à des spectacles enthousiasmants sur le terrain. 

En résumé :

déficit financier : en augmentation de plus 66% par rapport à la saison dernière ;

charges de loyer annuel sur 30 ans : en hausse de plus 60% par an (!) par rapport à Lescure ;

budget de fonctionnement : moins 50% et en diminution régulière depuis la saison 2009/2010

projet : aucun (Ah ! si. Déprimer les plus fidèles et leur faire passer l'envie d'aimer le foot à Bordeaux...)

Le pire est donc à craindre et cela semble t'il dans l'indifférence, ou du moins la torpeur générale.

Je serais heureux d'entendre les ULTRAMARINES s'exprimer sur ces sujets. Et que leur colère soit au moins aussi forte que pour se plaindre du nouveau maillot « third ».

Question de priorité ? Non. Enfin, un peu quand même. Mais surtout question d'URGENCE !

 

Le sommeil et la mort sont des frères jumeaux. ” (Homère/L'Iliade)

 

Comme Ulysse à son retour de Troie tomba sous l'emprise de la drogue des Lotophages et fut plongé dans un profond sommeil, victime des maléfices de l'envoûtement de l'oubli et de la perte du désir de retour, le club semble de même incapable de réagir malgré la menace et reste figé dans une torpeur lénifiante. Livré aux aléas de choix désastreux faits par quelques-uns au mépris d'une forte expression populaire qui manifeste régulièrement mais en vain son inquiétude, le club subit. Non seulement il n'évolue plus du tout, mais il régresse sur tous les plans chaque années davantage. Personne ne parle plus des Girondins. Les Girondins n'intéressent plus personne. A part nous.

Malgré tout, le discours officiel est toujours la même, d'année en année, identique en tout point à ce qu'il a toujours été sous l'administration de Monsieur TRIAUD. Les mots « discours » autant que « présidence » pouvant être l'un et l'autre indifféremment définis en ces termes : vaniteux, apathique, incohérent, mensonger et clientéliste ; sans objet, sans substance et tous deux usés comme un drap de pauvre.

 

L'audace vaut mieux en toute affaire quand on veut réussir, surtout à l'étranger.” (Homère/L'Odyssée)

 

Enfin et pour rester dans la thématique homérique, s'il eut connu et apprécier le foot, « le Poète » l'eut dit lui-même infiniment mieux, avec ses mots de génie : pour sortir au moins de l'ornière du déficit permanent reste un bien maigre espoir. Il faut en effet souhaiter qu'avant la fin du présent mercato...

 

Les vents venus de la Perfide Albion ;

Sifflant, soufflant apportent l'écho ;

De Rolan le transfert à 15 millions ;

Rondement conclu en monnaie euro !

 

Las ! Aux Girondins, décidément, rien n'est jamais aussi simple...

http://www.girondins33.com/Breves-9614-newcastle-toujours-sur-rolan

 

En fait, pour toute une génération de supporters comme moi qui ont toujours aimé passionnément les Girondins, ce club sous la présidence TRIAUD c'est un peu... « le Poète » qu'on assassine.

 

Heureux qui, comme Ulysse...

 

Cordialement,

Christian ALVAREZ.



12/08/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres