communaute-renouveau-fcgb

communaute-renouveau-fcgb

Ma réponse à un appel téléphonique, daté du 5 septembre 2014, d'un représentant du groupe des ULTRAMARINES BORDEAUX 1987.

 

RAPPEL :
!!! ATTENTION : QUESTIONNAIRE SUR LE BLOG ( www.communaute-renouveau-fcgb.blog4ever.com ou http://goo.gl/kFZxbN ) A COMPLETER ET RETOURNER AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2014. MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !!! (plus de détail ci-après)


​​
!!! COMMUNIQUE !!!
 
NOTE DE L'AUTEUR : 
 
Le document qui suit est une copie d'un email que je viens d'adresser à son destinataire, et par lequel je réponds aux propos tenus par mon interlocuteur lors d'un entretien téléphonique ayant eu lieu le vendredi 5 septembre 2014. 
 
J'ai tenu à faire partager ce message car son objet vise à apporter une réponse proportionnée à la gravité des atteintes, une réplique mesurée mais ferme, à des propos et des méthodes que je juge attentatoires à ma liberté individuelle d'expression et d'opinion.
 
C'est ainsi que je souhaite ce faisant prendre aussi votre défense. La défense des très nombreux supporters qui depuis des mois maintenant ont fait le libre choix de soutenir mon action. Et qui à travers moi sont ainsi indirectement visé par cette tentative d'intimidation, de dissuasion, et de réquisition de leur droit fondamental à exprimer une voix différente. Une voix populaire que je veux à tout prix préserver de sorte qu'elle reste toujours unie, libre et indépendante.
 
Le présent document vise également à dissuader quiconque d'envisager une nouvelle tentative de cette nature à mon endroit à l'avenir.
 
Cependant, pour démontrer ma bonne volonté et par souci de discrétion, de respect de son honneur personnel et de sa considération sociale, j'ai fait le choix de l'anonymat pour mon interlocuteur. Je ne doute pas qu'il révélera lui-même son identité si il a suffisamment de courage pour assumer des paroles, ici relatées, dont il est probablement le seul, avec moi, à connaître la teneur et surtout la véracité.
 
Quoi qu'il en soit  je souhaite vivement que ce message suffira à rétablir un équilibre dynamique dans mes relations avec le groupe des "ULTRAMARINES BORDEAUX 1987" (dit "ULTRAMARINES" ou "ULTRAS"), pour que dans un climat enfin apaisé nous puissions envisagé des échanges constructifs au bénéfice commun de tous les supporters.
C'est là l'expression d'une volonté forte et d'une conviction profonde, que je n'ai jamais cessé de rappeler, de voir TOUS les supporters du FCGB unis dans un grand projet commun dont le Club et chacun pourra bénéficier.
 
Toujours dans cet esprit communautaire qui m'anime, je veux qu'il soit bien pris en considération, car c'est très important pour moi, que je ne mets aucunement en cause ni le groupe des ULTRAMARINES ni ses adhérents pour lesquels j'ai souvent rappelé mon respect et ma considération.
Seul l'un de leurs représentants légaux est visé ici. Et seulement lui, à ce jour. ) ​
 
 
(début de l'email)...
 
Monsieur (anonyme).
 
A vous et à ceux qui, peut-être, vous ont mandaté pour agir en leur nom.

Suite à un premier échange par email, vous avez fait le choix de me contacter via un appel téléphonique le vendredi 5 septembre 2014. 
 
A cette occasion vous m'avez tenu un discours pour le moins inamical, c'est un euphémisme, que je ne pouvais en aucun cas laisser dire sans réagir. Et cela sans même avoir cherché à me connaître mieux et me laissant à penser que vous êtes ignorant de mon projet de socios. Avec le recul, il me semble évident que votre attitude a ce moment a trahi une certaine inquiétude face à un événement non seulement que vous ne maîtrisez pas, mais surtout et je le déplore, que vous ne voulez pas comprendre.
 
Je ne contesterais jamais le droit à quiconque de me critiquer ou de remettre en cause mon action, si cette critique est justifiée et argumentée. Cela favorise le débat démocratique et c'est une bonne chose. Mais en l'espèce aucun de vos propos n'était argumenté. Ajouté à une dialectique absconse et à un ton courroucé, je ne peux pas supposer que vous ayez souhaité vraiment dialoguer avec moi à ce moment. Mais bien plutôt que vous entendiez me condamner sans autre forme de procès. Vous conviendrez qu'il existe de meilleures manières d'établir une relation avec un nouvel interlocuteur... 
 
Aussi la réaction publique qui suit, car j'estime que la communauté des supporters mérite de savoir la vérité en la circonstance, est-elle proportionnée à la virulence de vos propos et à l'effet qu'ils étaient destinés à produire sur moi. Et en l'occurrence je n'agis pas seulement pour mon honneur, mais aussi par respect pour tous les sympathisants de mon initiative et qui me soutiennent dans mon entreprise. 
 
A vos propos hostiles et décalés, à défaut d'être pertinents. Face à votre agressivité évidente et non maîtrisée. Et après que le calme soit revenu, j'ai choisi de vous adresser ces quelques observations, en douze points.
 
Douze, comme le "douzième homme" que nous représentons. Du moins, chacun à notre manière. :

1) Je n'accepterai jamais de personne ni les tentatives d'intimidation ni les menaces, sous quelque forme que ce soit, même à demi-mot, d'où qu'elles viennent. Et je dénoncerai publiquement quiconque se risquerait à une action de cette nature à mon endroit à l'avenir.
A ce propos, pour autant que vous vous soyez présenté à moi comme un ancien représentant légal d'une association de supporters, les "ULTRAMARINES BORDEAUX 1987" (dit "ULTRAMARINES" ou "ULTRAS"), bien connue et respectable, vous m'avez personnellement profondément déçu. Vos propos n'honorent pas votre fonction, sachez-le.
Vous m'avez notamment plusieurs fois répété que vous feriez ce qu'il faut pour que mon projet de socios au FCGB n'ait aucune chance d'aboutir.
De même, durant notre échange, vous avez évoqué ce que vous décrivez comme "le respect du code" des tribunes. Fort opportunément, je ne partage avec vous aucun "code". Mais permettez-moi, avec d'autres certainement, de m'interroger sur la nature réelle et les objectifs, avoués ou non, d'un tel "code". Cela signifie t'il la soumission et le silence ? Dans ce cas, et quitte à vous décevoir, il n'y a aucun risque que je l'adopte un jour, votre "code".

2) Contrairement à ce que vous prétendez, je maintiens avoir lancé à de nombreuses reprises des appels à une rencontre entre nous. Tous les médias peuvent en attester et je l'ai même mentionné dans les dossiers que j'ai personnellement rédigés en lien avec mon projet (voir ci-après). Bien sûr cela suppose que les représentants du groupe des ULTRAMARINES se soient intéressés plus tôt à mon initiative. Par ailleurs je précise que je n'ai jamais parlé en mal des ULTRAMARINES mais j'ai au contraire toujours salué leur action et précisé que ce groupe était nécessaire, comme tous les autres, à la vie du Club. Là encore de nombreux témoins peuvent le confirmer.
Et pour preuve à la page 3 du "Dossier II - Valorisation du projet d'une Communauté de socios au FCGB" ( http://goo.gl/8FIuMJ ) que je vous invite à consulter, j'ai écrit : 
"ce projet ne menace d'aucune façon le groupe des ULTRAS, sauf à émettre une réserve quant à leur silence à l'égard de ce mouvement. Pour autant force est de constater que ce collectif de supporters joue pleinement son rôle dans le stade, avec tout l'enthousiasme que je lui reconnais. D'ailleurs je ne cesse d'appeler de mes vœux une grande synergie positive entre les groupes de supporters, qu'ils soient socios, ULTRAS ou supporters indépendants, tous ayant un rôle à tenir."

3) En initiant mon mouvement, je n'attendais du groupe des ULTRAMARINES ni consentement, ni approbation, ni permission d'aucune sorte, contrairement à ce que je soupçonne que vous imaginez.
Et c'est cette nuance d'interprétation qui je crois est à l'origine de ce "malentendu" entre nous. Car lorsque vous me dites, je cite : "il va de soit que rien de significatif ne se fera sans nous note : sous-entendu les ULTRAMARINES )" vous me permettrez de penser que le doute est permis. C'est pourquoi je tenais à préciser mes intentions. A toutes fins utiles.

4) C'est ainsi que si le soutien de votre groupe serait le bienvenu, il ne me semble pas indispensable à la réussite de mon projet.
Car au final, quoi que vous en pensiez, c'est le grand public de TOUS les supporters qui décidera si il souhaite soutenir mon initiative. Sur ce principe il est à souhaiter que chacun de vos adhérents soit encore libre de ses choix personnels. Et je doute que vous alliez jusqu'à les contraindre à observer une attitude convenue. Car votre action serait alors non seulement discriminante mais surtout illégale, puisqu'elle contreviendrait aux lois fondamentales relatives à la liberté individuelle et à la liberté d'opinion. 

5) Vous m'avez dit, intonations de voix à l'appui, avoir été très contrarié par ma pétition publiée le 3 septembre 2013 . Or il va de soit qu'elle n'était pas destinée à "plaire" à quiconque, mais bien à dénoncer publiquement une situation devenue plus que préoccupante.
Pour le bien de mon Club, et en tant que supporter indépendant qui n'accepte pas la fatalité, j'ai pris cette initiative afin de provoquer une réaction salutaire. Et j'en suis fier. Je ne regrette rien du tout. Je le referais si c'était à refaire. Sans hésitation. D'autant plus que d'autres supporters, certainement aussi inquiets que moi, m'ont très vite massivement rejoint dans mon action et l'ont approuvée, me conférant de fait une certaine légitimité.
 
6) Mais vous, qui jugez que j'ai "fait les choses à l'envers", pour reprendre votre expression, quelle est votre légitimité pour juger de mon action ?
Cela dit en passant je m'étonne que vous persistiez à soutenir avec tant d'acharnement aujourd'hui ceux-là même que vous honnissiez hier. Ne vous méprenez pas, savoir mettre un terme aux conflits est nécessaire. Cependant Il est aussi vrai que la frontière est mince qui sépare la "relation de confiance" de la "connivence". En l'occurrence, je serais très intéressé de savoir les vraies raisons qui ont induit votre changement radical d'attitude vis-à-vis de l'actuelle Direction du FCGB. Et si il vous arrive encore de douter de sa parole, fut-elle officielle. Ainsi aurez-vous peut-être l'occasion de m'éclairer sur votre conception des bonnes et des mauvaises pratiques.
 
7) Aussi vous prétendez être indépendants de tout pouvoir, et il est vrai que le groupe des ULTRAMARINES indique dans sa charte qu'il est un "contre pouvoir du club", "un groupe libre et non contrôlable de l'intérieur".
Mais aujourd'hui dans les faits et aux yeux des observateurs, notamment de très nombreux supporters indépendants tels que moi, je suis au regret de vous dire que ces valeurs ne sont plus spontanément associées à votre mouvement, comme ce fut le cas par le passé. Ce n'est que mon avis, mais je pense que votre groupe souffre surtout d'être trop égocentré. La teneur de vos propos lors de notre échange tend hélas à confirmer ce constat.
 
8) Ainsi au lieu de critiquer stérilement, cherchez plutôt à vous intéresser aux idées des autres.
Et essayez de vous remettre en cause quelques fois.

9) C'est un peu à l'ancien Collectif Virage Sud ( CVS ) que je dois d'aimer profondément notre Club.
Et à vous écouter je me demande où sont passés les idéaux de respect et de fraternité prônés depuis toujours par les ULTRAMARINES... 
 
10) Je suis toujours ouvert à une discussion constructive. C'est le fondement de mon projet.
Mais si vous n'êtes pas disposé à faire l'effort, alors abstenez vous de me déranger inutilement. 

11) Quoi qu'il en soit je ne veux plus jamais avoir affaire à vous, Monsieur (anonyme).
Si le groupe des ULTRAMARINES souhaite discuter cette fois sereinement avec moi, ce sera volontiers car je suis toujours ouvert à un dialogue apaisé et constructif, mais avec un autre interlocuteur que vous.

12) Enfin, et c'est bien là l'essentiel, votre appel téléphonique a renforcé encore davantage ma motivation et m'a démontré combien j'ai raison de donner vie à ce projet.

Pour conclure, je dirais que quoi qu'il advienne, j'aurais au moins tenté d'ouvrir un débat au sein du FCGB, riche d'idées innovantes et progressistes. J'aurais envisagé une solution pour redéfinir son avenir, le rendre meilleur, et avec l'ambition de voir les supporters capables d'agir sur sa gouvernance.
Faisant cela je démontre également qu'il est possible de s'investir autrement dans le quotidien de notre Club. Avec conviction et détermination.

Aussi je présente mes amitiés et mes respects sincères et francs aux supporters membres du groupe des ULTRAMARINES. En souhaitant qu'ils ne partagent ni vos certitudes, ni votre état d'esprit. Mais qu'ils soient, aux contraire et pour leur part, naturellement disposés à s'ouvrir aux idées des autres supporters.
En effet, j'ose espérer que cet aperçu de vos propos et de votre caractère, Monsieur (anonyme), ne traduit pas fidèlement votre personnalité. Mais si hélas tel est le cas, je veux dire à vos adhérents qu'ils méritent assurément bien mieux que vous comme représentant.
 
Je ne vous salue pas.
 
Christian ALVAREZ
 
... (fin de l'email)
 
 
 
Suite à cet épisode fâcheux mais révélateur du manque de respect et d'écoute dont souffre la majorité des supporters du FCGB, je saisis cette occasion pour LANCER A NOUVEAU MON APPEL A LA MOBILISATION ! Plus que jamais :
 
Si vous souhaitez pouvoir PARTICIPER LIBREMENT ET ACTIVEMENT A LA GOUVERNANCE de notre Club ; 
Si vous voulez VOTER EN TOUTE INDEPENDANCE pour élire vos représentants qui porteront votre parole au coeur du FCGB ; 
Si vous REFUSEZ QUE L'ON VEUILLE VOUS FAIRE TAIRE ;
Si vous ne voulez plus vous sentir NI MANIPULE NI DEPOSSEDE PAR QUICONQUE de votre droit d'expression ;
Si vous REFUSEZ D'ETRE CONTRAINT A ACCEPTER TOUT SANS RIEN DIRE JAMAIS...
 
... alors je vous propose de PARTICIPER A LA FONDATION DE L'ASSOCIATION DES SOCIOS DU FCGB ! 
 
Pour ce faire il suffit de COMPLETER UN QUESTIONNAIRE EN PAGE D'ACCUEIL DU BLOG ( www.communaute-renouveau-fcgb.blog4ever.com ou http://goo.gl/kFZxbN ) ET DE LE RENVOYER AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2014.
 
MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !
 
Cordialement,
Christian ALVAREZ


08/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres